Catégories

Articles récents

Petit glossaire homéopathique à l’attention des sportifs (2/2)

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent , l’approche homéopathique nécessite de connaître son patient ainsi que son environnement. Il n’est donc pas ici question de retranscrire une véritable consultation homéopathique mais nous allons tout de même donner quelques pistes basées sur les grandes souches communément utilisées en milieu sportif.

Pourquoi l’homéopathie chez le sportif ?

  • Facilité d’utilisation (bord du terrain, …)
  • Pas d’effet secondaire connu à ce jour.
  • Non dopant et donc pas de contrainte pour les dépistages anti-dopage
  • Limite l’usage d’anti-inflammatoire (AINS)

=> La première souche homéopathique est sans contexte l’Arnica Montana9CH: pour tous les traumatismes ; 5 granules immédiatement puis 5 granules, 5 fois /j pendant 5 jours. (5/5/5). Peut aussi être utilisée en 15CH dans les cas d’état de choc psychologique: déception sur une course, contre coup après une épreuve…

=> Apis Mellifica 9CH: dans les cas d’œdème, suite à entorse de cheville par exemple. Articulation qui gonfle, rougit, dont le froid calme les symptômes à sensation de piqûres ou brûlures.

=> Traumatismes par écrasement, de lacération, de piqûres, ou de coupure à l’origine d’une douleur nerveux (écrasement des doigts, blessures par un objet coupant, cicatrice douloureuse ou une douleur au coccyx ; prendre Hypericum Perforatum 15 CH (« Arnica des nerfs »): 5 granules toutes les 30 minutes à 1 heure. Puis espacer les prises avec les améliorations sur une durée de 1 semaine environ (en association avec Arnica Montana).

=> Ruta Graveolens 9 CH : Spécifique des tissus conjonctifs et donc du périoste, aide à lutter contre les tendinites, raideurs ligamentaires. Intéressant aussi pour les douleurs de croissance chez l’enfant sportif.

=> Afin de limiter les contractures et les crampes: Magnesia Phosphorica 9 CH en y associant le chaud et le massage (3 granules toutes les heures).

=> Symphytum Officinale 5 CH en complément de  Silicea : Médicament de l’os et du périoste, aide à la consolidation des fractures et utilisé également dans les phénomènes de surentraînement (prévention fractures de fatigue).

=> Après l’effort intensif, pour la récupération : Sarcolacticum Acidum 5 CH

Il s’agit là des quelques souches les plus souvent rencontrées autour des terrains et dans les stades. Elles sont le plus souvent combinées les unes avec les autres afin de potentialiser leurs effets . Il n’en reste pas moins qu’une consultation chez votre médecin Homéopathe restera la meilleure approche pour vous.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires et expériences sur le sujet !   😉

 

Pour aller plus loin :

https://www.irbms.com/homeopathie/

www.editions-quintessence.eu/upload/q185_ex_guide_homeo_sportif.pdf

www.homeopathe.org/Docupdf/sport2014.pdf

http://www.assh-asso.fr/documentation/documents-assh

2017-10-05T11:01:27+00:00 By |

Leave A Comment